Par aires thérapeutiques
Neurologie

www.scenesdunpso.fr Trois comédiens interprètent avec humour, réalisme et émotion des scènes de vie issues de rencontres avec des patients atteints de psoriasis

sep-et-vous.fr Conseils aux patients et à leur entourage visant à optimiser la prise en charge de la sclérose en plaques (SeP).

sepenscene.com Site pour les patients atteints de sclérose en plaque et leur entourage.

Pneumologie

www.mukk.fr Site pour présenter l'application smartphone MUKK et ses principales fonctionnalités. Il permet de renvoyer vers les plateformes de téléchargement: AppleStore et GooglePlay

Ophtamologie

www.dmlainfo.fr Patients, proches, aidants, apprenez-en plus sur la DMLA

Dermatologie

http://www.bienvivremapeau.fr/ Des informations sur l’urticaire et le psoriasis pour comprendre l'impact sur la vie quotidienne avec des outils de sensibilisation et d’évaluation pour améliorer le suivi du patient.

Autres sites

novartis.fr Site institutionnel de Novartis en France.

prochedemalade Conseils, informations pratiques, témoignages et services pour les proches de personnes malades, handicapées.

Twitter Suivre le compte twitter de Novartis France.

Youtube S’abonner à la chaine Youtube de Novartis France.

proximologie.com Site destiné aux professionnels de santé et chercheurs, concernant les relations entre les personnes malades et leur entourage.

novartis.fr Site institutionnel de Novartis en France.

Twitter Suivre le compte twitter de Novartis France

Youtube S’abonner à la chaine Youtube de Novartis France.

www.envisage-vieillissement.fr Portail web partenaire des professionnels de santé au quotidien pour les accompagner dans la prise en charge de la personne âgée et favoriser le bien vieillir. Informations, ressources documentaires, agenda congrès, générateur de présentations et fiches conseils pour faire évoluer les pratiques.

www.asthmoff.fr Asthm’off est une plateforme à destination des pharmaciens d’officine leur permettant d’améliorer la prise en charge des patients souffrant d’un asthme non contrôlé. Elle met à disposition des pharmaciens des informations et des outils pratiques pour les accompagner dans la prise en charge de leur asthme.

www.viaopta.fr Viaopta™ est un site réalisé avec des ophtalmologistes pour des ophtalmologistes. Il contient differents services tel que la Retinabase (bibliothèque en ligne d'imagerie multimodale), le calendrier des congrès, l'Oeil 3D et aussi des informations pratiques sur l'exercice de l'ophtalmologie.

www.mukk.fr Site pour présenter l'application smartphone MUKK et ses principales fonctionnalités. Il permets de renvoyer vers les plateformes de téléchargement: AppleStore et GooglePlay.

Vous accompagnez une personne malade ou dépendante ?

Proches, aidants : ce site vous est dédié.

Merci d’avoir noté cette page

Désolé, vous avez déjà voté pour cette page.

Parents malades : dialoguer avec vos enfants

Enfants de parents malades

Une grave maladie vient d'être diagnostiquée chez votre conjoint. Alors que vous êtes tous deux sous le choc et angoissés, la question d'informer vos enfants se pose inévitablement. Le silence et le mensonge ne peuvent protéger les enfants de parents malades. Il est préférable de leur dire la vérité, mais une vérité adaptée, progressive, douce et compréhensible.

Un secret de polichinelle

Pourquoi annoncer à l'enfant la maladie de son papa ou sa maman ? Pourquoi l'impliquer dans ce malheur, l'attrister et l'inquiéter, si l'on peut faire « comme si » ? La tentation de ne rien dire est grande. Si vous avez besoin de temps pour accepter vous-même le diagnostic, il est important que l'enfant soit rapidement au courant. .

Même si vous pensez ne rien laisser paraître, s'il ne semble s'apercevoir de rien, l'enfant va sentir que quelque chose « ne va pas » :

  • l'atmosphère de la maison s'est modifiée,
  • vous êtes anxieux, triste, fatigué…
  • la personne malade change physiquement,
  • l'organisation familiale n'est plus la même (le malade reste à la maison, il va à l'hôpital, les vacances sont annulées...)

Il n'en connaîtra pas la raison et comme rien ne lui est dit, il n'osera pas poser de questions. Il laissera alors libre cours à ses pensées, imaginera des drames et deviendra très angoissé. Et quand l'enfant découvrira le mensonge, même par « omission », il perdra confiance en vous.

Dire la vérité avec des mots « gentils », mais vrais

Idéalement, votre conjoint malade devrait parler à l'enfant en votre présence. A deux, il est souvent plus facile de trouver les mots justes. Il ne s'agit pas de lui asséner une vérité brutale. Expliquez pas à pas la situation, sans nécessairement entrer dans le détail dès la première conversation. Dites-lui d'abord que maman (ou papa) est malade, qu'elle (il) va être fatigué(e) pendant un moment, mais qu'elle (il) se soigne…

Expliquez dans les grandes lignes et avec des mots simples la maladie et les traitements. Prévenez votre enfant des changements physiques qu'il est susceptible de constater, comme la fatigue ou la perte des cheveux.

Bien sûr, il faut tenir compte de l'âge de l'enfant, de sa maturité et de sa personnalité.

Au cours de la maladie : communiquez

Rassurez votre enfant sur le fait  :

  • qu’il n’est en rien responsable de la maladie,
  • qu’il ne va pas « l’attraper »,
  • que son parent malade l’aime, même s’il est souvent absent ou n’a plus l’énergie de s’occuper de lui comme avant.

Laissez exprimer… Si vous « craquez » ou pleurez, ce n’est pas un signe de faiblesse, mais d’humanité. Votre enfant le comprendra, dès lors que vous lui expliquerez pourquoi. Laissez-le également vous dire ce qui l’affecte, et si besoin, aidez-le à le faire.

L’aide des spécialistes

Si vous ne savez pas comment parler à votre enfant, sollicitez l’aide de votre médecin traitant ou d’un psychothérapeute. Certains établissements de soin proposent des consultations ou des groupes de parole pour les enfants de parents malades. Faites éventuellement appel à l’enseignant. Il sera préparé à d’éventuelles questions et pourra déceler des signes de mal-être chez votre enfant.

L’adolescence, un âge difficile

Votre ado est dans une phase délicate  : tout en étant en opposition à ses parents, il a encore besoin de la sécurité qu’ils lui offrent. Ses réactions envers vous peuvent être extrêmes. Il est possible qu’il semble indifférent, devienne plus agressif ou refuse de parler de la maladie avec vous. Ne vous en choquez pas, c’est aussi une réaction de protection. Parlez-lui sans l’obliger à répondre. Veillez qu’il ait quelqu’un à qui parler, un autre membre de la famille ou un ami. L’important est d’éviter l’isolement et le repli.

Les questions sur la mort

Après une phase de réflexion, votre enfant se mettra petit à petit à évoquer la mort. Il peut vous poser des questions abruptes : « Est-ce que papa va mourir ? ». Il est possible qu’il redoute de se retrouver seul, sans plus personne pour s’occuper de lui. Si vous refusez d’évoquer ce point avec lui, il sera profondément angoissé et en cas de décès, il ne sera pas préparé :

  • Ne répondez pas catégoriquement. Expliquez-lui que son papa ou sa maman reçoit les traitements nécessaires.
  • Faites-lui comprendre que chaque personne combat la maladie avec ses propres moyens.

S’il n’y a plus de traitements curatifs possibles, expliquez que « tout le monde a fait tout ce qu’il pouvait et savait faire pour soigner papa ou maman, mais qu’on n’y est pas arrivé ».

Auteur :

Emmanuelle Manck, rédactrice

Plan du site

Mise à jour : 24 sept. 2018

Generation-Proches