Par aires thérapeutiques
Neurologie

www.scenesdunpso.fr Trois comédiens interprètent avec humour, réalisme et émotion des scènes de vie issues de rencontres avec des patients atteints de psoriasis

sep-et-vous.fr Conseils aux patients et à leur entourage visant à optimiser la prise en charge de la sclérose en plaques (SeP).

sepenscene.com Site pour les patients atteints de sclérose en plaque et leur entourage.

Pneumologie

www.mukk.fr Site pour présenter l'application smartphone MUKK et ses principales fonctionnalités. Il permet de renvoyer vers les plateformes de téléchargement: AppleStore et GooglePlay

Ophtamologie

www.dmlainfo.fr Patients, proches, aidants, apprenez-en plus sur la DMLA

Dermatologie

http://www.bienvivremapeau.fr/ Des informations sur l’urticaire et le psoriasis pour comprendre l'impact sur la vie quotidienne avec des outils de sensibilisation et d’évaluation pour améliorer le suivi du patient.

Autres sites

novartis.fr Site institutionnel de Novartis en France.

prochedemalade Conseils, informations pratiques, témoignages et services pour les proches de personnes malades, handicapées.

Twitter Suivre le compte twitter de Novartis France.

Youtube S’abonner à la chaine Youtube de Novartis France.

proximologie.com Site destiné aux professionnels de santé et chercheurs, concernant les relations entre les personnes malades et leur entourage.

novartis.fr Site institutionnel de Novartis en France.

Twitter Suivre le compte twitter de Novartis France

Youtube S’abonner à la chaine Youtube de Novartis France.

www.envisage-vieillissement.fr Portail web partenaire des professionnels de santé au quotidien pour les accompagner dans la prise en charge de la personne âgée et favoriser le bien vieillir. Informations, ressources documentaires, agenda congrès, générateur de présentations et fiches conseils pour faire évoluer les pratiques.

www.asthmoff.fr Asthm’off est une plateforme à destination des pharmaciens d’officine leur permettant d’améliorer la prise en charge des patients souffrant d’un asthme non contrôlé. Elle met à disposition des pharmaciens des informations et des outils pratiques pour les accompagner dans la prise en charge de leur asthme.

www.viaopta.fr Viaopta™ est un site réalisé avec des ophtalmologistes pour des ophtalmologistes. Il contient differents services tel que la Retinabase (bibliothèque en ligne d'imagerie multimodale), le calendrier des congrès, l'Oeil 3D et aussi des informations pratiques sur l'exercice de l'ophtalmologie.

www.mukk.fr Site pour présenter l'application smartphone MUKK et ses principales fonctionnalités. Il permets de renvoyer vers les plateformes de téléchargement: AppleStore et GooglePlay.

Vous accompagnez une personne malade ou dépendante ?

Proches, aidants : ce site vous est dédié.

Merci d’avoir noté cette page

Désolé, vous avez déjà voté pour cette page.

Agressivité, opposition : comment gérer les conflits ?

Lorsqu’elles deviennent malades ou dépendantes, certaines personnes deviennent irascibles  : elles font des reproches à leurs proches, se mettent en colère ou refusent de coopérer… Elles semblent abusives ou ingrates. Angoisse ou lésions du cerveau peuvent causer cette agressivité. Il n’y a pas lieu d’accepter une situation qui vous fait souffrir ou vous épuise  : sachez vous protéger du stress.

La réaction agressive à la maladie

Une personne atteinte d’une maladie grave peut se comporter de manière agressive envers les proches ou les soignants. Cette attitude est souvent l’expression détournée d’un sentiment d’injustice face à la maladie, de la peur de la mort, de la dépendance ou de l’abandon… Certaines personnes, naguère actives et autoritaires, ressentent un véritable dégoût vis-à-vis de la vulnérabilité que leur impose la maladie … Elles sont alors querelleuses pour se sentir encore puissantes. Ces réactions « de défense », bien connues des psychologues, sont difficiles à vivre pour les proches.
De plus, les maladies chroniques entraînent généralement une fatigue physique qui abaisse le seuil de tolérance au stress et augmente l’irritabilité.

Un signal d’alarme

Douleur non détectée ? Effets secondaires de médicaments ? Si vous avez un doute sur l’origine de la colère ou du manque de coopération de votre proche, sollicitez l’avis du médecin traitant ou des infirmiers qui le visitent.

Pour éviter que la situation n’empire et vous épuise…

  • Soyez indulgent en gardant à l’esprit la cause réelle de cette agressivité.
  • Adoptez une attitude calme et sereine.
  • Ne prenez pas ses agressions personnellement.
  • Cherchez à éviter tout différent et ne réagissez pas « au quart de tour » à ses attaques.

Lorsque votre proche malade est calme et bien disposé, dites-lui gentiment mais fermement à quel point ses colères sont difficiles à supporter. En parlant avec lui, tentez de comprendre la peur ou la tristesse qui se cache derrière cette agressivité.

Les troubles du comportement consécutifs à des atteintes cérébrales

Les personnes atteintes de lésions au niveau de certaines parties du cerveau peuvent perdre la capacité à se contrôler. Elles réagissent parfois en criant, jurant et accusant la personne qui les aide. Les personnes souffrant d’Alzheimer peuvent également refuser de coopérer aux soins. A cette fameuse réaction de défense « agressive » s’ajoutent là les conséquences directes des lésions cérébrales sur le comportement et les facultés de communication.

Gérer les colères et le refus de coopération

Pour vous protéger du stress, tentez de gardez votre sérénité. Evitez à votre proche les sources inutiles d’énervement (bruit, agitation) et en cas d’accès de colère, expérimentez différentes méthodes pour les atténuer :

  • "Je me rends compte à quel point tu es énervé(e), et je te comprends".
  • L'humour : Prenez les choses plus à la légère, sans mépris.
  • La diversion  : Changez de sujet rapidement.
  • La pause  : Dites à la personne que vous avez quelque chose à faire dans une autre pièce, et que vous reparlerez de tout ça un plus tard. Cela lui donnera le temps de se calmer, et à vous, de souffler un peu.

Votre proche refuse de collaborer aux soins  :

  • La maladie peut l’empêcher de réagir aussi vite que vous le souhaitez. De plus, il a ses propres horaires et habitudes.
  • Soyez attentif. Il peut être désorienté, mal installé, souffrir physiquement… Prenez le temps de lui demander s'il se porte bien.
  • Décodez. Il peut refuser de prendre son bain par pudeur.
  • Lâchez prise. Remettez à plus tard les soins personnels si votre proche est contrarié.
  • Déléguez. Les soins prodigués par une aide-soignante sont souvent mieux acceptés que ceux des conjoints.

Quand la colère et le ressentiment vous envahissent

Vous pouvez être poussée à bout par les agressions continuelles de votre proche. Votre rage contenue risque d’exploser en colère, dirigée cette fois contre lui. Pour « dégonfler » la situation, ne prenez pas les choses trop à cœur. Relativisez vos points de divergence anodins et n’accumulez pas les rancunes. Faites-vous aider pour diminuer votre stress  : sollicitez une auxiliaire de vie, une aide ménagère, l’aide d’un autre membre de la famille de confiance… Confiez-vous à un(e) ami(e) ou consultez un psychologue spécialisé  : votre médecin ou le personnel de l’hôpital pourra vous orienter.

Si ça ne s’améliore pas : pensez « sécurité »

Ne vous mettez pas en danger en tentant de gérer un accès de violence. Eloignez-vous de votre proche et appelez les secours.

Auteur :

Emmanuelle Manck, rédactrice

Plan du site

Mise à jour : 24 sept. 2018

Generation-Proches